Gilles Domange

Jambes - Gilles Domange

 
 

 Un peu d’histoire

Gilles décide tout d’abord de faire des études d’enseignant en sciences. Très sensible aux questions environnementales, il se dirige par la suite vers une carrière d’éco-conseiller. En 2011, après quelques années de travail, Gilles décide de commencer une activité complémentaire en tant que traiteur. Cependant, il se consacre de plus en plus à cette activité. Une fois devenu indépendant à temps plein, il travaille en tant que traiteur pour un centre d’accueil de classes vertes puis pour un magasin bio.

Aujourd’hui Gilles ne travaille plus seul, lui qui aimait la cuisine en solitaire, s’est lancé dans l’aventure d’engager un stagiaire. C’est comme ça que Gilles et Jaja ont commencé à collaborer ensemble !

A la fin de ses secondaires, Jaja décide d’entreprendre un voyage à Malte dans une ferme spécialisée en permaculture et agroécologie. C’est dans cette ferme, qu’il redécouvre les fruits et légumes de saison, le retour aux « vrais » produits, le bonheur de cultiver et de manger local. Ayant travaillé depuis ses 15 ans comme cuisinier dans l’HORECA   il décide de reprendre des études en 2017 à l’IFAPME en tant que traiteur. Très vite il doit se trouver un stage, et c’est vers Gilles et sa philosophie qu’il décide de se tourner.

Les deux hommes sont dans le même esprit : une cuisine locale et naturelle sans produits ajoutés et d’excellente qualité préparée dans une bonne ambiance. De plus, ils se complètent très bien : Gilles gère la cuisine, l’administration, etc. Jaja complète son travail en l’aidant aux fourneaux, au contact clients et à l’organisation de nouveaux évents, la communication. C’est pourquoi en septembre 2019 ils s’associeront afin de continuer leur passion ensemble.

En septembre 2018, l’équipe s’agrandit encore avec l’arrivée de Clément également stagiaire en restauration à la haute école de la province de Namur.

D’après eux, il faut aujourd’hui se professionnaliser afin de sortir de l’image « bisounours » du petit producteur qui veut changer le monde tout seul de son côté. La fabrication artisanale a ses bons côtés qu’il faut garder pour ne pas reproduire les excès de l’industrie actuelle. Mais elle doit également pouvoir être accessible financièrement à un plus grand nombre.  Pour ce faire, elle doit se professionnaliser.

Les contraintes sont nombreuses :

-           la fabrication artisanale demande plus de main d’œuvre pour traiter les matières premières

-           la fabrication artisanale doit s’émanciper des filières de commercialisation classique en participant à de nouveaux systèmes plus justes (coopérative alimentaire notamment)

-           la fabrication artisanale doit répondre aux exigences de la distribution/vente et se doter, notamment, des outils nécessaires pour pouvoir proposer des dates limites de consommation plus grandes.

La production

Gilles et Jaja proposent une cuisine alternative. Celle-ci se base sur le respect des produits, des saisons et de l’environnement. Il propose majoritairement des plats végétariens mais également quelques plats avec de la viande. L’utilisation de celle-ci avec parcimonie est pour eux une façon de consommer de manière responsable et écologique.

Ils utilisent un maximum de produits issus de la coopérative et se fournissent pour le reste auprès d’autres producteurs et petits grossistes de la coopérative, notamment en collaborant avec Valentine pour son persil, ainsi que François et Mano pour leurs pains.

Gilles et Jaja proposent une gamme de produits végétariens importantes. Ils sont en constante recherche d’innovation afin de proposer de délicieux plats préparés sans que le consommateur ne se rende compte qu’il n’y a pas de viande !